Economie

La direction de la compagnie aérienne italienne Alitalia a décidé de faire aveu de faillite. La procédure de faillite a été lancée dans la foulée, annonce mardi l'agence de presse financière Bloomberg. Au bord du gouffre, Alitalia ne voit plus de possibilités de sortie de la "situation économique et financière grave" dans laquelle elle se trouve, après le refus par le personnel d'un plan de réorganisation.

Ce dernier, rejeté par les travailleurs, prévoyait 1.700 suppressions d'emplois sur 12.500 et des baisses de salaire.

Le ministre italien des Transports avait indiqué la semaine dernière qu'Alitalia serait "vendue au plus offrant".

Alitalia subit de plein fouet la concurrence des compagnies à bas coûts et accumule les pertes depuis des années et ce, malgré l'entrée dans son capital en 2014 de son homologue émiratie Etihad et des fonds injectés par celle-ci.