Economie Pour leurs budgets 2018 respectifs, les Régions se sont basées sur un taux de croissance du PIB différent de celui pris en compte par l'Etat fédéral, ayant pour résultat un manque à gagner de près de 200 millions d'euros pour les entités fédérées, relève Le Soir lundi.

La Fédération Wallonie-Bruxelles, la Région wallonne, la Région flamande se basent sur un taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) à 1,7%, validé par l'Institut des comptes nationaux (ICN). Le fédéral a pour sa part opté pour un taux de croissance de 1,8%. Cette incohérence prive les Régions d'une portion des transferts de moyens de l'entité fédérale vers les entités fédérées prévue par la loi spéciale de financement, issue de la sixième réforme de l'Etat. En prenant en compte 1,8% de croissance du PIB, plus de recettes sont considérées qu'avec 1,7%. Les Régions sont donc lésées dans des proportions avoisinant les 190 millions d'euros.