Economie

Les Belges ont perdu, en 2015, 206,5 millions d'euros dans des paris en ligne ou hors ligne, ce qui représente une augmentation de plus de 20% cette année-là, indique la Commission des jeux de hasard (CJH) dans son rapport annuel publié mardi. 

Le gross gaming revenue (GGR) tant des opérateurs de paris en ligne que hors ligne, soit le revenu brut des jeux, a en effet augmenté de plus de 20% en 2015. Et ce, "malgré qu'il n'y ait pas eu de grands événements sportifs tels que la Coupe du monde de football ou les Jeux Olympiques", relève la CJH dans son rapport. Les années précédentes avaient déjà connu une augmentation significative. Deux exploitants détiennent plus de la moitié des revenus tirés des paris en ligne.

Les Belges ont par ailleurs perdu 181 millions d'euros dans les casinos du pays en 2015. Les revenus tirés des jeux hors ligne ont continué à baisser, alors que les jeux en ligne ont connu une forte croissance. Cela témoigne "une fois de plus du glissement du revenu généré par les jeux terrestres vers les jeux online".

Le nombre de joueurs exclus des agences de paris, casinos ou salles de machines à sous en ligne ou hors ligne a également augmenté. Ils étaient ainsi 328.822 au 31 décembre 2016, contre 309.055 un an plus tôt. Les raisons de ces exclusions sont issues dans la plupart des cas d'une décision judiciaire.