Economie

Le chômage avec complément d'entreprise coûte moins cher que le chômage complet, ressort-il d'une étude du syndicat ACV Limburg, dont Het Belang van Limburg se fait l'écho jeudi. 

Le chômage avec complément d'entreprise serait jusqu'à trois fois moins cher pour la société que le chômage. Paradoxalement, le syndicat observe que les employeurs n'embauchent pas de personnes de plus de 60 ans malgré la pénurie croissante sur le marché du travail. "Pas parce qu'ils bénéficient du chômage avec complément d'entreprise mais parce qu'ils ne sont pas souhaités", affirme le président d'ACV Limbourg, Jean Vranken.

D'après les calculs de l'ACV, qui comparent le coût sociétal chômage avec complément d'entreprise au chômage plein, il apparaît que le premier système est meilleur marché que le chômage complet pour un chef de famille, une personne célibataire et une personne cohabitante. Le département d'études de l'ACV a pris en compte le revenu mensuel brut moyen de 3.400 euros et le supplément minimum de l'entreprise.

"Dans le cas du chômage avec complément d'entreprise, il y a encore toute une série de déductions, de taxes supplémentaires et de contributions spéciales qui reviennent à l'Etat", explique M. Vranken.