Economie Le bitcoin, monnaie virtuelle, connaît actuellement une flambée incroyable qui refroidit de nombreux investisseurs.

Emil Oldenburg est l'un des deux créateurs du site bitcoin.com "Investir dans le bitcoin est en ce moment un acte des plus risqués que l'on puisse faire. Moi-même, j'ai tout vendu", a-t-il avoué au site suédois Breakit.

En effet, "ces dernières semaines, les coûts ont crû de 6 à 26 dollars par transaction. Aux heures les plus chargées, les vendeurs attendent jusqu'à 400 minutes pour voir leur transaction confirmée. Quand j'ai vendu mon stock, cela m'a coûté 50 dollars et 12 heures", ajoute-t-il.

Un délai qui coûte de l'argent. En effet, chaque transaction en bitcoin consomme environ 100 KWh, soit l'équivalent d'une ampoule allumée trois mois. Les paiements par carte, quant à eux, consomment 500 fois moins d'électricité.

Pour le moment, la valeur du bitcoin se rapproche des 20.000 dollars, une somme jamais atteinte. Cependant, la monnaie virtuelle échappe aux lois nationales. Les grandes nations ont donc décidé de mettre le problème sur la table afin d'établir une règle internationale.

Les banques et les chefs d'Etat craignent en effet que le bitcoin ne serve à des financements illicites. 

Depuis 2009, cette monnaie virtuelle s'est répandue à grande vitesse et ne s'échangeait que sur internet.