Economie

Avec l’émergence d’Internet, la stratégie de l’achat groupé s’est fortement déployée. Le consommateur en sort-il gagnant ? L’atout d’une opération réussie : une communication efficace.

Négocier ensemble pour acheter moins cher. C’est l’objectif de tout achat groupé. L’action consiste pour des acheteurs à se regrouper dans le but de négocier les conditions d’achat d’un bien ou d’une prestation de service. De par son volume, le regroupement devient un moyen de négociation et de pression sur le vendeur, surtout sur les marchés où règne une forte concurrence. L’achat groupé vise à obtenir des offres tarifaires plus avantageuses et/ou des services associés.

Déjà présent chez les consommateurs chinois depuis de nombreuses années sous le nom de « Tuangou », l’achat groupé a vu naître ses premières initiatives en Occident au début des années 2000, grâce à l’essor d’Internet.

Une communication large et efficace

Étant donné qu’un achat groupé a besoin de rassembler un maximum de consommateurs pour obtenir une meilleure place dans les négociations, il convient de toucher la population la plus large possible. Une bonne communication s’avère dès lors un atout de taille. Aujourd’hui, grâce à Internet et aux réseaux sociaux, il est aisé d’atteindre un grand nombre d’individus. Un bel exemple n’est autre que l’opération « Réduire ma facture », achat groupé de gaz et d’électricité ouvert à tous et dont le but est de négocier de meilleurs tarifs énergétiques auprès des fournisseurs. À l’origine de cette opération, le courtier Mr Énergie a décidé d’augmenter sa puissance communicationnelle en s’associant à deux médias reconnus : La Libre et la DH. Visités chaque jour par un grand nombre d’internautes, ces deux sites d’information ont permis à l’opération « Réduire ma facture » d’atteindre plus de 4 000 participants. Ce chiffre important sera sans aucun doute un argument de poids lorsque Mr Énergie entamera ses enchères avec les fournisseurs de gaz et d’électricité. Selon les prévisions de son CEO, Derek Ralet, les ménages peuvent espérer atteindre des économies allant jusqu’à 300 euros. Et encore, le nombre de participants n’a pas fini de croître… Les inscriptions, gratuites et sans engagement, sont ouvertes jusqu’au 31 octobre : reduiremafacture.be