Economie Ouvert en mai 2015, le seul magasin belge s’apprête à fermer ses portes.

L’attente était bel et bien là lors du retour de Marks&Spencer en Belgique. Mais entre l’attente et les résultats, il y a parfois un fossé que même les grands groupes appréhendent mal et ne parviennent pas à combler. À"’é l’heure des bilans, la direction du groupe envisage donc la fermeture du point de vente belge, mais aussi de 51 autres boutiques sur 9 marchés où elle opérait en propre en dehors de ses bases. Retour sur les raisons d’un cuisant échec.