Magnette charge une nouvelle fois la Commission européenne, qualifiée d'"intrusive"

Publié le - Mis à jour le

Economie

Il a aussi plaidé pour un "rééquilibrage" de la note préparée par Herman Van Rompuy

BRUXELLES Le ministre des Entreprises publiques, Paul Magnette (PS), s'est livré jeudi à une nouvelle charge contre le caractère "trop intrusif" de la Commission européenne envers la politique socio-économique de la Belgique, tout en plaidant pour un "rééquilibrage" de la note préparée par le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, en vue du sommet européen de jeudi et vendredi à Bruxelles. Deux des sept recommandations émises par l'exécutif communautaire à l'adresse de la Belgique - la modification de son système de pensions et l'indexation automatique des salaires - ont suscité des réserves, déjà mercredi de la part du Premier ministre Elio Di Rupo.

"Sur ces recommandations, je pense qu'elle (la Commission européenne) dérape. Elle devient trop intrusive", a lancé M. Magnette jeudi matin sur les ondes de la radio Bel-RTL, dont il était l'invité matinal.

"Elle dérape en remettant en cause l'indexation automatique des salaires", a-t-il renchéri.

Il a tenu des propos similaires dans une interview publiée par le journal 'Le Soir', précisant que son parti, le PS, a "de fortes nuances" avec la Commission à propos de la recommandation concernant les pensions, qui préconise un recul de l'âge de la retraite.

Sur l'index, "c'est un désaccord", a commenté le ministre, rejoignant la position adoptée mercredi à la Chambre par le chef du gouvernement fédéral, Elio Di Rupo.

M. Magnette a aussi qualifié de "déséquilibrée" la note rédigée par M. Van Rompuy et qui fixe les quatre principaux enjeux du sommet de jeudi et vendredi: mettre en place une véritable supervision financière européenne ("union bancaire"), un cadre budgétaire intégré (un contrôle mutuel complet des décisions budgétaires et la mise en commun des dettes), un cadre intégré pour les politiques socio-économiques et la mise en place d'un contrôle démocratique du système.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner