Malgré la crise, la Wallonie résiste "plutôt bien"

Publié le - Mis à jour le

Economie Les exportations wallonnes ont progressé de 8,5 pc sur les 9 premiers mois de 2011

NAMUR Même si la Wallonie subit de plein fouet le recul important de l'activité économique qui s'annonce depuis le second semestre de 2011 et qui devrait perdurer en 2012, avec une croissance nulle, la région "résiste plutôt bien" si l'on se base sur des indicateurs de référence tels que les investissements, les exportations ou encore la recherche et le développement, ressort-il du rapport annuel présenté vendredi à Namur par le Conseil économique et social de Wallonie (CESW). Ainsi, les exportations wallonnes ont progressé de 8,5 pc sur les 9 premiers mois de 2011, une augmentation toutefois inférieure à la moyenne des pays voisins. Quant aux investissements étrangers en Wallonie, ils se sont révélés "largement supérieurs aux attentes en 2011", à 1,7 milliard d'euros investis pour quelque 2.400 emplois attendus.

Par ailleurs, les dépenses wallonnes en Recherche et Développement sont elles aussi "supérieures" à la moyenne belge et européenne, a souligné le CESRW.
Par contre, le PIB par habitant wallon ne représente plus que 86 pc de la moyenne de l'UE27 (chiffres de 2009) alors qu'en 2000, il atteignait les 91 pc. Parallèlement, la Wallonie reste à la traîne en terme de taux d'abandon scolaire et son pourcentage de la masse salariale consacré à la formation est "historiquement bas" (1,08 pc).

Enfin, "si la Wallonie a moins souffert que d'autres régions, le repli de l'activité commence à se répercuter sur le marché de l'emploi", a encore souligné le CESRW.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner