Economie

Très peu de possesseurs de voiture de société semblent tentés par les alternatives que leur propose le gouvernement via l'allocation de mobilité, selon un note du SPF Finances chargé d'évaluer l'attrait de la mesure en cours d'élaboration.

Entre 3% et 9% des ménages seulement pourraient opter pour l'allocation baptisée "Cash for Car" (de l'argent contre la voiture), rapporte Le Soir mardi. La note tente vise à déterminer les ménages susceptibles d'être intéressés par le système de l'allocation de mobilité. Dans l'hypothèse basse (3 %), 15.897 ménages seraient impactés par la mesure et renonceraient chacun à une voiture de société. Dans le cadre de l'hypothèse haute (9%), 55.180 ménages seraient impactés par la mesure et renonceraient chacun à une voiture de société.

Or, le taux de croissance du nombre de voitures de société est de 5% ces 10 dernières années, et il annihile, à lui seul, tout l'effet positif potentiel de l'allocation de mobilité.