Economie

L'âge de la retraite pour le personnel roulant de la SNCB et les militaires devait, selon le gouvernement Michel, être relevé à 57 ans dès 2018 (contre respectivement 55 et 56 ans actuellement), avant d'être rehaussé de 6 mois chaque année pour atteindre 63 ans en 2030. 

Mais ce relèvement à 57 ans prévu l'an prochain devrait être postposé, rapportent jeudi L'Echo et De Tijd sur base da le nouvelle note stratégique du ministre des Pensions Daniel Bacquelaine (MR). "Cette modification n'aura pas lieu avant l'introduction de la réforme qui vise à prendre en compte la pénibilité de certains métiers dans les droits à la pension", y indique le ministre. Tant que les discussions en cours sur les métiers pénibles n'auront pas abouti, le personnel roulant de la SNCB pourra donc continuer à prendre sa pension à 55 ans et les militaires à 56 ans.

Lorsque les parties auront trouvé un accord sur les métiers pénibles, l'âge de départ à la retraite du personnel roulant et des militaires sera systématiquement relevé. Il est probable que cette mesure entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2019, écrivent L'Echo et De Tijd.