Mittal: un profit de 35 millions d'euros pour Liège

Publié le - Mis à jour le

Economie

Il apparaît que la phase à chaud a amorcé une remontée positive en ce qui concerne ses résultats, contrairement à la phase à froid qui semble péricliter

LIEGE D'après les comptes de 2010, la phase à chaud de Liège a réalisé un bénéfice net de 35,1 millions d'euros. ArcelorMittal Belgium (ArcelorMittal Liège + Sidmar) a de son côté clôturé 2011 avec une perte de 109 millions d'euros, écrit mardi L'Echo.

Dans le cadre des réunions entre direction et syndicats d'ArcelorMittal Liège organisées suite à la procédure Renault liée à la volonté du groupe sidérurgique de fermer définitivement la phase à chaud du bassin, les syndicats ont obtenu des informations chiffrées sur les performances de l'entreprise à Liège et en Belgique.

Selon ces résultats, il apparaît que la phase à chaud a amorcé une remontée positive en ce qui concerne ses résultats, contrairement à la phase à froid qui semble péricliter.

Ainsi, en 2010, le chaud à Liège a enregistré un bénéfice net d'exercice d'environ 35,1 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de quelque 826,33 millions d'euros. Le résultat d'exploitation était également positif, à près de 18,536 millions d'euros, mais le résultat final a été plombé par une perte reportée de près de 90 millions d'euros.

Dans le même temps, le froid enregistrait une perte nette de près de 37 millions d'euros en 2010.

L'an dernier, année durant laquelle la phase à chaud a été intégrée dans ArcelorMittal Belgium, ArcelorMittal Liège a enregistré une perte nette de plus de 201 millions d'euros. Si l'on y ajoute les résultats de Sidmar (Gand), la filiale belge du groupe a enregistré en 2011 une perte nette de plus de 109 millions d'euros.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner