Economie La Dernière Humeur par Géry De Maet.

Nous vivons dans un pays où l’on nous répète depuis des (dizaines d’) années que les caisses de l’État sont vides et que les citoyens sont invités à se serrer la ceinture.

Au nom de ce grand principe, nous nous sommes habitués à des routes en mauvais état, à des prisons délabrées et surpeuplées, des écoles vétustes, des hôpitaux qui manquent de personnel, des trains bondés, des magistrats en nombre insuffisant pour rendre une justice rapide.

"Il n’y a pas d’argent" , nous répète-t-on à chaque échelon du pouvoir - et ils sont nombreux ! À force, on avait fini par y croire.

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.