Economie

L'Union européenne a trouvé une "solution amiable" avec Pékin sur l'importation de panneaux solaires, a annoncé samedi la Commission européenne. Après des semaines d'intenses négociations à la suite de la décision de l'UE d'imposer des droits antidumping provisoires, les exportateurs chinois de panneaux solaires proposent un engagement de prix, dont les détails seront connus ultérieurement. "Nous avons trouvé une solution amiable dans l'affaire des panneaux solaires UE-Chine qui va conduire à une nouvel équilibre sur le marché à un niveau durable de prix", a indiqué le commissaire européen chargé du commerce Karel De Gucht dans un communiqué.

Cet engagement "n'est pas destiné à fixer les prix à des niveaux spécifiques, mais plutôt à les empêcher de tomber en dessous d'un certain prix plancher". Les entreprises exportatrices chinoises participantes seront exemptées des droits antidumping, selon le communiqué.

Les termes du règlement "tiennent compte des circonstances particulières et uniques du marché des panneaux solaires, y compris son évolution au cours des dernières années". Il vise à "établir un équilibre entre deux éléments clés: éliminer le dumping préjudiciable constaté et assurer en même temps un approvisionnement de panneaux solaires stable sur le marché de l'UE".

La Commission européenne impose depuis le 6 juin des taxes antidumping provisoires sur le solaire chinois, au taux de 11,8 pc. Ce taux doit passer à 47,6 pc le 6 août.

La Chine produit plus de 70 pc des panneaux solaires et abrite la majorité des grands fabricants mondiaux.

Le différend sur les panneaux solaires et une série d'autres différends UE-Chine qui se sont aggravés au début de cette année ont suscité des craintes que ces deux grandes puissances ne s'enferment dans une guerre commerciale désastreuse.

Pékin salue un accord conclu avec "sagesse" et "pragmatisme"

La "solution amiable" entre la Chine et l'Union européenne sur les importations de panneaux solaires témoigne de part et d'autre d'une "attitude flexible et pragmatique", a estimé samedi le gouvernement chinois. "La conclusion positive et constructive de nos négociations démontre pleinement, de part et d'autre, une attitude pragmatique et flexible, et une sagesse dans la résolution de ses différends", a déclaré Shen Danyang, porte-parole du ministère chinois du Commerce.

"Dans l'histoire des relations commerciales entre la Chine et l'UE, ce différend (...) dans le secteur photovoltaïque est le cas de friction impliquant les montants les plus importants", a poursuivi M. Shen, rappelant que "l'UE est le principal marché pour les panneaux solaires chinois".