Economie

Elle devait venir ce printemps à l'aéroport de Bruxelles pour proposer des vols à bas prix (149 euros pour un aller simple) vers New York , Boston et Washington. Il n'en sera rien : la compagnie low cost danoise Air Primera a annoncé sur son site qu'elle déposait le bilan, annulant du même coup tous ses vols dès ce mardi 2 octobre.  

A l'ascension fulgurante,  Air Primera avait ouvert en mai dernier la ligne Paris-New York au prix d'appel de 99 euros l'aller simple, pour ensuite opérer  des vols au départ de différents pays européens vers les Etats-Unis. 

Créée en 2003,  la compagnie nordique était à l'origine une compagnie charter qui s'est lancée depuis peu vers le marché transatlantique à bas prix, un créneau où beaucoup de compagnies se sont cassé les dents. Cette faillite n'est sans doute pas étrangère à la hausse des prix du pétrole, même si la compagnie la justifie avant tout par un retard des livraisons de ses Airbus, des ultra-modernes A321neo. Air Primera n'a donné aucune information sur le remboursement des billets des passagers, dont plusieurs centaines se retrouvent bloqués dans des aéroports européens ou nord-américains.