Economie

L'inflation est devenue la première préoccupation des Belges

BRUXELLES Six mois à peine auront suffi à craindre l'inflation. C'était à redouter en cette période de vaches maigres et de constante augmentation des prix. En effet, un Belge sur trois craint la hausse généralisée des prix. C'est ce que révèle mardi un sondage Eurobaromètre publié par la Commission européenne.

L'inflation détrône ainsi le chômage comme principale préoccupation des Belges. Celui-ci n'étant plus cité que par 27 % des répondants. Réalisé entre le 22 septembre et le 3 novembre dernier auprès de 30.000 Européens, dont un millier en Belgique, le sondage montre que la peur face à l'inflation est partagée par tous les Européens.

Le sondage montre aussi que les Européens sont plutôt confiants quant à l'évolution économique de leur pays au cours de l'année à venir. Il confirme, en outre, que les Européens sont favorables à l'appartenance de leur pays à l'Union européenne. En novembre, 58 % des Européens la soutenaient, soit le pourcentage le plus haut jamais enregistré au cours de la dernière décennie. En Belgique, 74 % des Belges jugent positivement l'adhésion de leur pays à l'Union, contre 82 % au Luxembourg, pays le plus europhile.

Toutefois, les Européens veulent que les choses bougent. Ils souhaitent une action européenne plus forte pour la lutte contre le terrorisme (81 % ), la protection de l'environnement (73 %) et l'énergie (68 %). L'étude montre enfin que les Européens accordent une plus grande confiance aux institutions européennes (48 % d'avis favorables) qu'à leur propre gouvernement (34 %) ou à leur Parlement (35 %).

Une tendance qui se confirme également en Belgique où 68 % des sondés font confiance aux institutions européennes, contre 43 % seulement envers le gouvernement, et 48 % en faveur du Parlement.



© La Dernière Heure 2007