Economie

La Belgique a enregistré 8.512 faillites en 2008, ce qui constitue un record absolu en la matière. A la suite de ces faillites, 20.187 personnes ont perdu leur emploi, selon des chiffres publiés mercredi par Graydon


BRUXELLES Le bureau d'études s'attend en outre à une hausse "substantielle" des faillites en 2009. Pour la première fois, le cap des 8.000 faillites a été atteint en Belgique. Le précédent "record" datait de 2004, une année qui avait alors été marquée par 7.986 faillites d'entreprises. En 2007, 7.721 faillites avaient été enregistrées. "En 2008, une entreprise sur 102 en activité se voyait obligée de mettre la clé sous le paillasson, en 2007 cela n'était qu'une entreprise par 108 en activité", commente Graydon dans un communiqué.

Les faillites intervenues en 2008 ont provoqué la perte directe de 20.187 emplois, ce qui correspond à une augmentation de 32,63% par rapport à l'année précédente.

Si la hausse du nombre de faillites s'observe dans les trois régions du pays, des différences régionales demeurent. "En Flandre, une entreprise sur 147 entreprises en activité a dû fermer ses portes à cause de faillite, en Wallonie une sur 113 et à Bruxelles même une sur 67", relève Graydon.

Au niveau des tailles d'entreprises, le nombre de grandes entreprises mises en faillite n'a pas augmenté, poursuit Graydon, tout en précisant que "l'ouragan des faillites reste plus que jamais affaire des PME". Le bureau d'études constate également une tendance à la hausse ces derniers mois de la part des jeunes entreprises dans le nombre total de faillites. "Outre les faillites proprement dites, le nombre de jeunes entreprises qui doivent cesser leurs activités déjà peu après leur constitution, est énorme", ajoute Graydon.

Contrairement à ce qui avait été observé en 2007, quasi tous les secteurs ont été fortement touchés par les faillites au cours de l'année qui s'achève.

L'horeca demeure toutefois pour la cinquième année consécutive le secteur qui est le théâtre du plus grand nombre de faillites: près d'une société faillie sur 5 en 2008 (18,23%) était active dans l'horeca, soit 1.552 entreprises en faillite, ou encore une société du secteur sur 34. On observe également une hausse du nombre de faillites dans les secteurs des commerces de détail et de gros, de la construction et du transport. Seul les "voitures et garages" ont connu une baisse du nombre de sociétés faillies en 2008.

Parmi les causes de faillite, ce sont les problèmes de liquidités à la suite de mauvais paiements de la part des clients qui arrivent en premier lieu. Selon Graydon, "les entreprises belges ont clairement constaté une hausse des retards de paiement depuis juillet dernier".

Par ailleurs, contrairement aux deux années précédentes, l'année 2008 n'a pas donné lieu à un record en matière de créations de nouvelles entreprises. En 2008, quelque 68.500 entreprises ont ainsi vu le jour, soit 5% de mois qu'en 2007 (72.846 entreprises créées).

S'agissant de l'année prochaine, Graydon s'attend à une hausse "substantielle" des faillites en 2009, où le cap des 9.000 unités devrait être atteint. "La crise du subprime, qui a atteint notre pays depuis septembre dernier, a peu influencé la hausse des statistiques des faillites jusqu'à présent. L'effet de la crise actuelle ne se ressentira au niveau de ces statistiques qu'à partir des mois prochains", estime le bureau d'étude.

© La Dernière Heure 2008