Economie Les négociations sont au point mort entre les syndicats et la direction de Ryanair en Belgique. La compagnie tente d’amadouer ses pilotes.

Michael O’Leary, le patron de Ryanair, l’a affirmé lors de son passage mardi à Bruxelles : il est convaincu qu’un accord sera trouvé avec les syndicats des pilotes belges dans les mois à venir. Un optimisme que ne partagent pas du tout le syndicat chrétien (CNE/LBC-NVK) et l’association belge des pilotes de ligne (Beca – qui n’est pas un syndicat).