Economie La société gère quelque 100 milliards d'actifs en Europe!

BRUXELLES Le groupe Robeco, un des plus grands gestionnaires de patrimoine en Europe (100 milliards d'euros d'actifs en gestion), a présenté cette semaine sa nouvelle branche belge. Présent en Belgique depuis 1960 avec ses fonds de placement, Robeco souhaite offrir aux investisseurs belges une banque qui ne s'occupera que de placements et d'investissements.

Robeco est une filiale de la banque néerlandaise Rabobank à 100%, mais dispose d'une indépendance totale au niveau de sa gestion en fonctionnant selon le système de corporate governance. "Nous estimons qu'un gestionnaire de patrimoine doit avoir une indépendance totale par rapport à un groupe bancaire", a déclaré Géry Daeninck, CEO de Robeco.

Robeco Bank Belgium propose une gamme de services bancaires allant des comptes courants multi-devises au compte titre en passant par le compte à haut rendement EuRoparco (3,5%). Pour entrer dans la clientèle de Robeco, les avoirs minima conseillés sont de 10.000 euros.

Pour ce qui est des placements, les clients de Robeco Bank Belgium peuvent investir dans des fonds du groupe Robeco mais ont également accès aux bourses européennes et américaines ou peuvent encore investir dans des fonds d'investissements d'autres promoteurs.

"Au niveau du service que nous offrons à notre clientèle, chaque interaction doit être positive´, souligne Stéfan Richter, General Manager Robeco Bank Belgium, qui explique que toute l'attention est portée sur la localisation du siège, le house style, les produits et la communication.

Géry Daeninck, CEO du groupe, voit l'avenir d'une manière sereine. "Nous visons une croissance organique de 15% par an. Si notre banque est ancrée en Europe, nous continuerons à investir aux Etats-Unis et regardons franchement vers la Grande-Bretagne".

Si l'élargissement de la gestion de patrimoine pour la clientèle particulière par des partenariats de distribution conclus avec des banques fait partie de la stratégie, le Groupe penche également pour la conclusion d'un partenariat stratégique avec une grande institution financière. M. Daeninck ne souhaite pas avancer de nom, mais il n'exclut aucune possibilité en envisageant une fusion avec un groupe bancaire, un groupe d'assurances ou un groupe de banque-assurances.

En s'implantant sur le marché belge, Robeco Bank Belgium vise une clientèle bien précise, composée d'investisseurs plutôt que d'épargnants, avec un profil "bon père de famille" et, de préférence, utilisateur de technologies.

Se situant actuellement dans le top 25 des gestionnaires de patrimoine, le groupe Robeco espère, à terme, se positionner dans le top 15. Présent dans 10 pays, le Groupe occupe 2.000 personnes dont 1.500 personnes aux Pays-Bas.En Belgique, Robeco Bank emploie actuellement une vingtaine de personnes. "Nous devrions être une centaine d'ici 4 à 5 ans", conclut Stéfan Richter.