Economie

Il est 9h30 sur l'aérodrome de North Weadley, près de Londres, et Adam Nicholas, 27 ans, s'apprête à survoler la capitale britannique grâce à une start-up française qui propose une application de coavionnage.

"C'est une manière exceptionnelle de voler. C'est une expérience unique", s'enthousiasme le jeune homme dont c'est le deuxième voyage avec Wingly, qui met en relation pilotes et passagers pour des vols d'agrément sur de courtes distances et à bas prix.

Il y a quelques mois, ce Londonien avait offert une escapade surprise au Touquet (France) à sa petite amie. "On a pris l'avion le matin, on a déjeuné là-bas, bu du vin... et ensuite on est revenu dans la soirée", raconte-t-il.

Cette fois, il va survoler Londres à bord d'un Cessna 172 avec Somasekhara Pemmiredy, 34 ans, 290 heures de vol au compteur et l'ambition de travailler un jour pour une compagnie aérienne.