Sarkozy: la situation en Espagne, "cela nous pend au nez à tous"

Publié le - Mis à jour le

Economie Nicolas Sarkozy a estimé qu'une situation à l'espagnole pouvait se produire en France

PARIS "Je pense que pas un seul (des Français) n'a envie que la France connaisse la situation que connaît l'Espagne aujourd'hui, après sept années de gouvernement socialiste", a dit sur Europe 1 le président-candidat de l'UMP, en visant son rival PS François Hollande.
"Regardez l'Espagne. Voulez-vous la même situation? La question n'est pas de faire peur. La question est de regarder de l'autre côté de notre frontière. L'Espagne a relâché sa discipline, l'Espagne n'a pas fait les réformes qu'il fallait faire, l'Espagne a embauché des fonctionnaires. Qui paye en Espagne? 375.000 chômeurs de plus sur les deux derniers mois", a poursuivi M. Sarkozy.
"Ca nous pend au nez, à tous", a-t-il souligné.
"Un pays qui ne rembourse pas ses dettes, qui ne réduit pas ses déficits, (...) c'est un pays dans le monde d'aujourd'hui qui est un pays en danger", a ajouté Nicolas Sarkozy en critiquant plusieurs des propositions de François Hollande.
"La réforme des retraites, si je ne l'avais pas faite en 2010, nous serions aujourd'hui dans la situation de l'Espagne", a-t-il dit encore.
"Vous croyez que l'Espagne, qui a différé les réformes, se trouve mieux rassemblée et plus apaisée aujourd'hui? Vous trouvez que la Grèce se trouve plus apaisée parce que les gouvernements successifs ont refusé de faire les réformes"?, a-t-il plaidé encore.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner