Economie

Trois magasins Brico étaient toujours fermés lundi matin en Wallonie, à la suite du mouvement de grogne entamé après l'échec des négociations entre direction et syndicats la semaine dernière. 

Une assemblée du personnel s'est par ailleurs tenue au Brico d'Herstal en matinée, mais celui-ci n'a pas été fermé pour les clients, précise la direction du groupe. Les discussions doivent reprendre à 14h00 à Grand-Bigard, indique Myriam Delmée, vice-présidente du Setca. Le mouvement de grogne fait suite à l'échec des négociations entre direction et syndicats de la chaîne de magasins de bricolage concernant le plan "Back to Growth" de la direction. Celui-ci prévoit, entre autres, des réductions salariales ainsi qu'une plus grande polyvalence et davantage de flexibilité dans le chef des travailleurs.

La plupart des magasins à Bruxelles et en Wallonie étaient en grève pour le week-end. Lundi, les Plan-it de La Louvière et de Châtelineau et le Briko Depot de Fontaine-l'Évêque sont restés fermés, selon Myriam Delmée.

Les négociations entre syndicats et direction reprendront à 14h00 à l'hôtel Gosset de Grand-Bigard.