Economie

Eddy Zillan avait 16 ans quand il a commencé à investir dans le bitcoin. Deux ans plus tard, le jeune investisseur est devenu millionnaire en misant sur différentes cryptomonnaies.

En voyant les photos de cet adolescent devant des belles voitures et entouré de jolies filles, on pourrait croire à un canular. Pourtant, Eddy Zillan n'était qu'un adolescent lorsqu'il a commencé à rassembler tout son argent sur des plateformes de cryptomonnaie. Aujourd'hui, il fait partie du groupe restreint des personnes "lambda" à être devenues des crypto-millionnaires. Son train de vie a également changé puisque ses pages sur les réseaux sociaux montrent un jeune homme cultivant un certain goût pour le luxe et mettant en scène ses sorties extravagantes, comme le relaie 7sur7.



Selon le Telegraph, Eddy Zillan n'avait que 16 ans quand il a ouvert un compte sur Coinbase et Kraken, deux plateformes d'échange de cryptomonnaies. D'abord sceptique face à cette nouvelle tendance et au peu d'infos, il se lance toute de même dans l'aventure."J'ai commencé à miser 1.000 dollars de mes économies, explique-t-il-au Telegraph. J'ai ensuite rajouté les 5.000 dollars reçus de ma bar mitzvah."

L'adolescent sent alors le filon et augmente ses mises pour atteindre un total de 12.000 dollars (soit 9.800 euros).


En quelques mois, son portefeuille virtuel a explosé. Il s'est très vite intéressé au domaine jusqu'à devenir spécialiste des cryptomonnaies. Pas de vidéos Youtube à l'époque pour l'aider. "J'ai tout appris de moi-même. J'ai commencé à utiliser des données analytiques, j'ai fait des recherches sur le marché, lu des livres, des articles, des analyses techniques et récolté des informations auprès de traders réputés", a-t-il détaillé dans le Telegraph.

Au bout d'un an, le "Loup de Crypto Street" avait gagné 350.000 dollars. Pas question néanmoins de dire que n'importe qui aurait pu y arriver. Eddy Zillan admet avoir profité d'un excellent timing. Son conseil : "Investir doucement et ne pas y mettre l'entièreté de ses économies, à cause de la volatilité du marché".

Son nouveau projet : étudier la dentisterie l'année prochaine à l'université.