Economie

En 2015, un travailleur occupé à temps plein gagnait en moyenne 3.445 euros brut par mois en Belgique, la moitié des travailleurs gagnant plus de 3.095 euros et 10% des salariés gagnant au moins 5.308 euros par mois. 

A l'autre bout de l'échelle, 10% des salariés gagnaient moins de 2.253 euros mensuellement, selon les chiffres publiés vendredi par le SPF Economie. En 2014, le salaire moyen pour un travailleur à temps plein était de 3.414 euros. Quant au salaire mensuel moyen d'une femme occupée à temps plein, il était, en 2015, inférieur de 6% au montant perçu par les hommes. Si l'on étend cette analyse aux personnes occupées à temps partiel, l'écart salarial entre les femmes et les hommes grimpe à 20%, des pourcentages identiques à ceux enregistrés l'année précédente, souligne le SPF Economie.

Selon ce dernier, c'est le secteur pétrochimique qui verse les plus gros salaires, les revenus y étant supérieurs de 54% à la moyenne nationale (5.292 euros). Les activités des sièges sociaux et de conseil de gestion, d'une part (4.864 euros), et la programmation, les conseils et autres activités informatiques (4.486 euros), d'autre part, complètent le top trois des secteurs les plus rémunérateurs. Les salaires les plus faibles, eux, se retrouvent dans l'horeca (2.471 euros pour la restauration et 2.555 euros pour l'hébergement).

Sans surprise, les directeurs de grandes entreprises gagnent le plus. Avec un salaire mensuel de 9.285 euros, ils reçoivent quatre fois le salaire mensuel des serveurs et des barmen, qui gagnent en moyenne 2.176 euros, juste devant les coiffeurs et esthéticiens (2.186 euros).

Enfin, les salaires moyens les plus élevés sont enregistrés à Bruxelles, avec 3.972 euros par mois, devant l'arrondissement de Hal-Vilvorde (3.682 euros) et celui de Louvain (3.665 euros). Les arrondissements de Dinant (2.604 euros), de Marche-en-Famenne (2.693 euros) et de Bastogne (2.708 euros) affichent pour leur part les chiffres les plus bas.