Economie

La restructuration d'ING Belgique étalée jusqu'en 2021 va coûter 615 millions d'euros à la banque, rapportent mercredi L'Echo et De Tijd. 

La restructuration/réorganisation de la banque ING Belgique emportera 3.150 équivalents temps plein, soit un job sur trois, d'ici à 2021. Le nombre de licenciements secs a été ramené de 1.700 à une fourchette allant de 409 minimum à 932 maximum.

Selon les informations des quotidiens, la banque a pris dans ses comptes 2016 une provision pour restructuration de 615 millions d'euros.

Cette provision est censée couvrir les frais sur l'ensemble de la période 2017-2021 et explique pour l'essentiel la baisse de 45% du résultat d'exploitation annuel 2016, à 695 millions d'euros, et le recul de 66% du résultat net à 337 millions.

ING Belgique n'a pas souhaité commenter.