Economie

Dans les jours qui viennent, plus de 3 millions de déclarations fiscales simplifiées, sur un total de quasiment 7 millions, seront envoyées en Belgique. C’est 825 000 de plus que l’année dernière, en raison de la suppression du plafond de rémunération permettant d’accéder à cette déclaration simplifiée.

Lorsqu’un contribuable est d’accord avec les données encodées, comme dans 94 % des cas l’année dernière, il ne doit rien faire. Il recevra automatiquement son avertissement-extrait de rôle correspondant à la déclaration simplifiée.
En cas d’erreur ou de possibilité de déduction non mentionnée par le SPF Finances (frais de garde par exemple), il est possible d’apporter des modifications via le site “Tax-on-web”. Et ce, que la déclaration simplifiée ait été envoyée sous format papier ou sous format électronique.

La grande nouveauté de 2018 est que 929  000 contribuables déduisant un prêt hypothécaire et/ou une assurance-vie verront leurs données pré-complétées par l’administration fiscale. Ces 929  000 contribuables sont considérés comme étant dans une situation simple : ils n’ont pas divorcé, ne se sont pas mariés ou n’ont pas déménagé en 2017. Etant donné qu’1,95 million de contribuables déduisent un emprunt hypothécaire et/ou une assurance-vie, on peut dire qu’un peu moins de la moitié d’entre eux verront leurs données pré-encodées par l’administration.

Autre nouveauté: les cases correspondant aux déductions fiscales régionales n’apparaîtront que si le contribuable habite dans la région en question. En clair, le contribuable, s'il habite Bruxelles ou en Région wallonne, ne pourra pas cocher une case liée à une déduction inhérente à la Région flamande.

Plus simple d'accéder à Tax-on-web

Il n’est pas toujours facile de se connecter à “Tax-on-web” avec un lecteur de carte d’identité. Il arrive régulièrement que le navigateur de votre ordinateur ne soit pas compatible, qu’un module complémentaire soit nécessaire…

A partir de cette année, il sera possible de se connecter à “Tax-on-web” via l’application “Itsme” qui, en principe, évite de passer par l’étape lecteur de carte d’identité. Pour ce faire, il suffit d’installer l’application sur sa tablette ou son smartphone. Le premier enregistrement sur “Itsme” se fait via le lecteur de carte bancaire. Une fois inscrit sur “Itsme”, il est très facile de se connecter à “Tax-on-web”. Le seul problème est que le premier enregistrement sur “Itsme” se fait via les grandes banques belges : Fortis, ING, Belfius, KBC… Si vous êtes clients d’Axa ou de Keytrade, par exemple, le premier enregistrement sur “Itsme” devra se faire via un lecteur de carte d’identité électronique. Et c’est là que les problèmes de navigateur resurgissent…