Wall Street conforte ses gains: le Dow Jones gagne jusqu'à plus de 2%

Publié le - Mis à jour le

Live
Economie

L'indice élargi Standard & Poor's 500 montait de 2,32% (ou 25,94 points) à 1.145,40 points


NEW YORK La Bourse de New York confortait ses gains mardi matin, dans un marché qui s'offrait un rebond après sa lourde chute de la veille et en attendant l'issue de la réunion de la Fed: le Dow Jones gagnait 1,64% après avoir pris plus de 2% et le Nasdaq 2,86%.

Vers 14H40 GMT, le Dow Jones Industrial Average prenait 177,70 points à 10.987,55 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 67,48 points à 2.425,17 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 montait de 2,32% (ou 25,94 points) à 1.145,40 points.

Lundi, Wall Street avait précipitamment battu en retraite, chutant à son plus bas niveau depuis dix mois au premier jour d'échanges depuis l'annonce de l'abaissement de la note de dette des Etats-Unis. Le Dow Jones avait perdu 5,55% et fini à moins de 11.000 points pour la première fois depuis octobre, tandis que le Nasdaq lâchait 6,90% et le S&P 500 6,66%.

Wall Street ouvre en hausse

La Bourse de New York amorçait un rebond hésitant à l'ouverture mardi, après la lourde chute de la veille, alors que les investisseurs tournaient un regard rempli d'espoir vers la banque centrale américaine: le Dow Jones gagnait 0,89% et le Nasdaq 1,11%.

Vers 13H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average prenait 96,72 points à 10.906,57 points, après en avoir lâché plus de 600 la veille, sixième plus fort repli en points de son histoire. L'indice vedette a ouvert en hausse, avant de tomber brièvement en territoire négatif juste après l'ouverture puis de se reprendre.

Le Nasdaq, à dominante technologique, montait de 26,28 points à 2.383,97 points et l'indice élargi Standard & Poor's 500 de 1,22% (ou 13,63 points) à 1.133,09 points.

Lundi, Wall Street avait précipitamment battu en retraite, chutant à son plus bas niveau depuis dix mois au premier jour d'échanges depuis l'annonce de l'abaissement de la note de crédit américaine. Le Dow Jones avait perdu 5,55% et fini à moins de 11.000 points pour la première fois depuis octobre, tandis que le Nasdaq lâchait 6,90% et le S&P 500 6,66%.

"La Fed peut-elle renverser la sensibilité du marché?", s'interrogeait Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Les regards étaient tournés vers la Réserve fédérale, dont le comité de politique monétaire se réunissait mardi. Les investisseurs étaient en quête de réconfort après la récente débâcle des marchés financiers qui faisait écho non seulement à la perte de la note de crédit maximale par les Etats-Unis, mais surtout aux craintes pour l'économie après une série d'indicateurs inquiétants.

Avant son communiqué attendu vers 18H15 GMT, les observateurs du marché s'attendaient à une journée de volatilité forte.

"Après les rudes pertes de lundi, un rebond ce matin n'est pas si surprenant", a observé Sarah Wasserman, de Schaeffer's Investment Research.

Signe d'une certaine détente, le marché obligataire se repliait avoir enregistré une belle envolée, terre d'accueil des investisseurs inquiets. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans remontait à 2,378% contre 2,339% lundi soir, et celui du bon à 30 ans à 3,690% contre 3,663%.


© La Dernière Heure 2011

Publicité clickBoxBanner