Edito

À refuser une alliance pourtant naturelle au regard du contenu des programmes de ses deux candidats Benoît Hamon et Jean-Luc Mélencon, la gauche française - la vraie - enterre chaque jour un peu plus ses chances d’arriver au second tour des élections présidentielles. Chacun, dans son coin, rassemble pourtant de plus en plus de monde, attire de plus en plus de curieux.

[...]

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.