Edito Par Jean-Marc Ghéraille

Le mois de novembre, c'est Halloween pour les restaurateurs. En effet, les guides culinaires célèbres, le Gault et Millau et le Michelin, vont décerner leurs bons points mais aussi sans doute casser quelques illusions. Car, dans ce monde de la gastronomie ultra concurrentielle, rien qu'une présence dans ces guides est synonyme d'apport de clientèle mais une distinction, une étoile ou une très bonne cote peuvent faire grimper le chiffre d'affaires de 20 à 30 % sur plusieurs mois. Ce n'est pas négligeable dans un secteur qui tangue sur ses bases.

(...)