Edito

C’est la rentrée. Au cas où vous habiteriez sur une autre planète. C’est aussi clairement la rentrée politique.

A l’heure où les vacanciers qui ont trop forcé sur les merguez et le rosé se ruent sur les salles de sport, les hommes politiques de tous bords et de tous poils s’offrent eux aussi leur séance de musculation. Chacun place ses pions en vue de cette année électorale qui verra se succéder, à quelques mois d'écart, les communales et les fédérales/régionales.

(...)