Edito Il est temps que le vainqueur de ce Mondial soit déterminé car, ces derniers jours, la nervosité grimpe. Pour ne pas dire plus. Depuis l’élimination par la France des Diables rouges, une guéguerre sévit entre voisins.