Faits divers

Le parquet fédéral belge nous confirme l’ouverture d’une enquête

BRUXELLES Des informations de sources diplomatiques belges en poste à Yaoundé, au Cameroun, et reçues à Bruxelles ont été transmises par les Affaires étrangères belges au parquet fédéral. Selon ces informations contenues dans une note intitulée Dénonciation de décès suspects de ressortissants belges au Cameroun , dix ressortissants belges s’étant rendus dans ce pays situé en partie francophone d’Afrique occidentale pourraient y avoir été tués, par empoisonnement.

L’information nous est confirmée à Bruxelles par Mme Lieve Pellens, porte-parole du parquet fédéral. Elle l’est également par Michel Malherbe, porte-parole des Affaires étrangères. La police fédérale est également informée.

Les victimes, dont les identités sont connues, s’étaient toutes rendues au Cameroun dans un but précis.

Le parquet fédéral confirme que l’affaire fait l’objet d’une information judiciaire. “À ce stade, le parquet fédéral ne désigne pas de juge d’instruction mais il est exact qu’il cherche actuellement à obtenir un maximum d’informations.”

Selon nos sources toujours, une première note diplomatique rédigée à Yaoundé est déjà parvenue “à la mi-février” à Bruxelles.

Cette note est “très précise, détaillée” . Elle porte sur neuf décès suspects de Belges clairement identifiés, et rapporte les premières circonstances connues.

Fin mai, cette note de février 2011 a été complétée par un dixième décès d’un ressortissant belge séjournant ou ayant séjourné au Cameroun.

Précisons que le décès d’un steward de la compagnie belge SN Brussels survenu en janvier 2011 en plein vol, dans les toilettes, ne figure a priori pas dans la liste actuelle.

Les décès semblent s’étaler sur cinq ans. Toutes les victimes sont des hommes. La plupart effectuaient un séjour au Cameroun, pays de 19,2 millions d’habitants, dans le but d’y trouver une compagne rencontrée sur Internet et éventuellement s’y marier.

Un des cas était déjà connu : vers la fin mai 2005, Michaël P., 30 ans, de Tamines, a trouvé la mort au Cameroun où il s’était rendu pour y rencontrer Nadège et l’épouser. Le couple avait sympathisé sur Internet.

Sur place, la Camerounaise de 24 ans l’avait invité à visiter sa famille dans le village de sa mère. Lors de son dernier contact avec la Belgique, Michaël affirmait que la jeune femme lui avait fait manger “beaucoup trop de plantes de style aphrodisiaque et autres”.

Sa famille en Belgique avait appris le décès le 1er juin 2005. Le parquet de Namur avait fait pratiquer l’autopsie au retour de la dépouille, à la mi-juin. Les résultats ne furent jamais communiqués (lire ci-après).



© La Dernière Heure 2011