Faits divers Les ravisseurs étaient suspectés d’être des "extrémistes musulmans"