Faits divers Obligatoire à Paris et dans toute la région en cas de pic de pollution.

Quelque 145.113 Belges avaient acheté fin juillet la fameuse vignette Crit’Air (obligatoire désormais si vous pénétrez avec votre véhicule dans les rues de Paris), selon les derniers chiffres communiqués par le ministère de la Transition écologique et solidaire, sur un total de 365.000 pastilles écologiques délivrées à des véhicules immatriculés à l’étranger.

Les Belges représentent même la première nationalité parmi les demandeurs de la vignette Crit’Air venant de l’étranger : les Néerlandais, deuxième à ce classement, ont introduit 56.000 demandes. Les Allemands suivent.

Pas moins de 7,280 millions de demandes ont également émané de personnes domiciliées en France, alors que les zones de circulation restreinte (ZCR) gagnent en importance dans l’hexagone.

La Ville Lumière est en tout cas passée à la vitesse supérieure depuis quelques semaines. C’est en effet depuis le 1er juillet dernier que les sanctions peuvent pleuvoir en cas d’infraction, après une période de tolérance de plusieurs mois.

L’amende est de 68 € pour les voitures particulières mais aussi les motos. Elle peut grimper à 135 € pour les camions et les cars.

Des Belges ont-ils été sanctionnés depuis lors ? "Nous ne tenons pas de statistiques en fonction de la nationalité des personnes verbalisées", explique-t-on à la préfecture de police.

Reste que cette vignette n’est pas obligatoire à tout moment dans la capitale française. Vous pourrez rouler à partir de 20 h et jusqu’au bout de la nuit (8 h du matin) dans les rues de Paris sans craindre d’avoir une amende.

De même, elle n’est pas obligatoire le week-end.

Pour la Ville Lumière, la pastille écologique est uniquement obligatoire dans Paris intra-muros, c’est-à-dire la ville située à l’intérieur du périphérique. Les bois de Vincennes et de Boulogne sont également exclus de cette obligation.

Cette vignette est par contre obligatoire pour pouvoir circuler dans l’ensemble de la région parisienne (Paris et la petite couronne) en cas de pic de pollution. Pas toujours facile de s’y retrouver.

Avant de prendre la route des vacances ou de se rendre dans une ville française pour un cours séjour tel un week-end prolongé, mieux vaut vous renseigner.

Ainsi, à Lyon, la vignette sera obligatoire à partir de l’automne en cas de pic de pollution.

À Lille, l’amende sera de 35 € lorsque la zone de circulation restreinte aura clairement été définie et qu’il n’y aura plus de période de tolérance.


Attention aux arnaques

Cette vignette doit être achetée sur le site officiel au prix de 4,80 €, frais de port compris. D’autres sites peuvent en vendre, mais à des prix exorbitants. Cette vignette est valable dans toute la France, sans limitation de temps. Il faudra toutefois en demander une nouvelle lors du changement de véhicule.

Il y a différentes vignettes en fonction du potentiel polluant de votre véhicule.

Ainsi, les véhicules avec une vignette 5 - immatriculés avant 2000, ne peuvent plus circuler dans Paris depuis début juillet. C’est aussi le cas pour la vignette 4 en cas de pic pollution.