Faits divers Plus de 200.000 personnes étaient présentes à Bruxelles pour la Fête nationale.

Énormément de monde a participé aux festivités du 21 juillet cette année à Bruxelles, déambulant entre notamment le Parc royal et la place Poelaert avec son village de la police.

L’événement s’est bien déroulé puisqu’il n’a pas été émaillé par des incidents. La porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles précise d’ailleurs qu’aucun manifestant n’a tenté de perturber le défilé militaire sur la place des Palais.

La Croix-Rouge a, de son côté, procédé à pas moins de 198 interventions sur l’ensemble des festivités liées à la Fête nationale à Bruxelles, selon le bilan définitif. Il y a eu 14 évacuations vers des hôpitaux, dont 4 en ambulances médicalisées avec la présence d’un médecin à bord, apte à surveiller des personnes ayant fait un AVC ou encore une crise cardiaque.

La chaleur a été le premier motif de soin, devant les piqûres de guêpes ou encore les petites chutes ou coupures, selon la Croix-Rouge.

L’événement a encore connu une forte fréquentation puisque le nombre de personnes présentes a largement dépassé, sur toute la journée de samedi, les 200.000, selon l’estimation de la porte-parole de la police de Bruxelles-Capitale-Ixelles Ilse Van de Keere.

Le public était moins nombreux que l’année passée, selon Carine Verstraeten, secrétaire générale du syndicat d’initiative de Bruxelles, qui organisait en partie les festivités. En 2017, la police s’était arrêtée sur le nombre de 230.000 personnes pour l’ensemble de la journée.

La place des Palais, saturée par la foule, a dû être fermée pour le feu d’artifice lancé à 23 heures. Elle avait également été fermée en 2017. La capacité maximale de 25.000 personnes avait alors été annoncée.