Faits divers Aza Petrovic a contribué à la prostitution d’une mineure de 15 ans.

Figurant sur la liste des criminels les plus recherchés de Belgique, Aza Petrovic a fait les gros titres de la presse le 7 avril dernier lors de son arrestation.

Caractérisé par sa très petite taille (1m22), ce trentenaire était en effet sous le coup de deux condamnations : l’une à 6 ans de prison ferme pour un home-jacking violent commis à La Louvière, l’autre à 37 mois pour des faits de proxénétisme. Et c’est cette dernière affaire qui était jugée, ce mardi, par le tribunal correctionnel de Charleroi.

Selon le parquet , Aza Petrovic se serait rendu à Denain (France) avec ses complices Ringo et Christophe, le 28 mai 2014. "Ils ont embarqué la petite amie de 15 ans de ce dernier pour la ramener de nuit à Charleroi", a expliqué la substitute Françoise Cottin lors de la dernière audience. "Au petit matin, ils l’ont mise sur le trottoir et forcée à se prostituer en lui spécifiant les tarifs qu’elle devait appliquer. Elle a agi sous la contrainte, elle avait peur. Et au bout du compte, ils lui ont pris l’argent de ses passes".

Selon le ministère public, les déclarations de la victime sont formelles : Aza Petrovic était présent depuis le début. "Et il est aisément reconnaissable", a ajouté la magistrate tout en précisant que les trois individus ne s’étaient pas rendus à Charleroi "pour acheter des frites". Elle a donc requis la confirmation des 37 mois de prison ferme pour les faits de traite des êtres humains et d’exploitation de la prostitution d’une mineure.

Dépassant à peine la barre, Aza Petrovic a pourtant martelé qu’il n’avait rien à voir dans cette affaire : "Ringo et Christophe sont passés me chercher pour signer des papiers d’assurance à Bruxelles. La fille était là mais je ne savais pas qui elle était. Je ne l’ai vue que dix minutes, le temps qu’on les dépose devant chez Robert la frite".

Me Balleux, conseil du petit prévenu, a d’ailleurs sollicité l’acquittement. "Il est en séjour illégal et se rendre en France aurait été très risqué. Pour le reste, se trouver dans la même voiture que cette jeune femme n’en fait pas un proxénète. Il n’a jamais profité de la débauche ni même bénéficié de ses faveurs".

Mini-maquereau ou grand innocent ? Le tribunal a finalement estimé que Aza Petrovic avait participé à l’exploitation de cette mineure. Sa peine de 37 mois de prison a donc été confirmée mais il obtient un sursis pour ce qui excède les deux premières années.