4 délits sur 5 dans les transports publics sont classées sans suite

Publié le - Mis à jour le

Faits divers

Les affaires concernaient principalement des faits de trouble de l'ordre public et de la sécurité publique

BRUXELLES Sur les 19.120 affaires portées à la connaissance du parquet de Bruxelles durant la période allant de 2008 à 2011 pour des délits commis dans les transports publics de la capitale, 15.082 (78,9%) avaient été classées sans suite en date du 10 janvier 2012. Une citation ou une décision après une citation avaient été prises pour 2.251 cas, a indiqué la ministre de la Justice Annemie Turtelboom en réponse à une question écrite de Karl Vanlouwe (N-VA).

Les affaires concernaient principalement des faits de trouble de l'ordre public et de la sécurité publique (27,08%), de vol et extorsion (25,68%), de stupéfiants (11,35%), et de coups et blessures (10,02%).

Par ailleurs, 588 des 19.120 affaires (3,08%) étaient encore en cours d'enquête le 10 janvier 2012.

Le parquet de Bruxelles a classé les affaires en raison d'"autres priorités" (31,1%), parce que l'auteur était inconnu (28,3%), pour "absence d'antécédents" (8,29%) et "conséquences disproportionnées-trouble social" (6,1%).

Sur les 1.984 affaires jugées, 1.927 (96,25%) ont abouti à une condamnation. Dans 33 cas (1,65%), une suspension du prononcé a été accordée. Les personnes poursuivies ont été acquittées dans seulement 16 cas (0,8%).

© La Dernière Heure 2013

Publicité clickBoxBanner