Faits divers

Les juges d'instruction français ont rejeté la demande d'annulation des inculpations pour viols de l'islamologue suisse Tariq Ramadan formulée par son avocat, a déclaré vendredi une source proche du dossier. 

Le théologien musulman de 55 ans avait été mis en examen (inculpé) et incarcéré le 2 février de "viol" et de "viol sur personne vulnérable", après les plaintes de la militante laïque et ancienne salafiste Henda Ayari et d'une autre femme surnommée Christelle dans les médias. Une troisième femme, Mounia Rabbouj, l'accuse également de viols et l'islamologue a été placé sous le statut de témoin assisté dans ce volet.