Faits divers

Placés sous mandat dans le cadre de l'évasion loupé du baron de la drogue français, le restaurateur et son fils sont remis en liberté conditionnelle.

C'était le dernier rebondissement dans l'affaire dite Martins, du nom du célèbre pénaliste bruxellois arrêté puis remis en liberté mais toujours inculpé pour participation à la tentative d'évasion du Bombé, ce baron de la drogue français incarcéré à la prison de Saint-Gilles, en avril 2014. 

Deux restaurateurs italiens, Luigi et son fils David avaient été placés sous mandat d'arrêt en mars dernier pour leur participation à ce projet de cavale. Père et fils ont pu retirer leur bracelet électronique ce vendredi. Défendus par les pénalistes Sven Mary et Bosmans, ils ont obtenu une remise en liberté conditionnelle. Les deux avocats ne souhaitent faire aucun commentaire sur cette décision.