Faits divers Le boxeur suspecté du home invasion à Lasne dit que Jamal n’est pas un ami.

Farid Hakimi est un boxeur connu et doué. Le sportif a déjà été champion du monde en boxe américaine et selon son entraîneur, Nicolas Vinet, il a les capacités pour le devenir en boxe anglaise.

Désormais, le Montois est également connu pour être suspecté dans le dossier Stéphane Pauwels.

Vendredi dernier, la chambre du conseil de Mons a confirmé son maintien en détention.

Le boxeur qui est incarcéré depuis novembre 2017 est, en effet, impliqué dans une vingtaine de vols avec violence commis entre 2015 et 2017. Il est également suspecté dans le cadre d’un trafic de produits stupéfiants. Farid Hakimi serait le meneur de la bande ayant commis des vols avec violence dans différents lieux en Belgique.

Et parmi ces lieux : Lasne, dans l’habitation d’un pépiniériste, ex de Vanessa qui à l’époque du home invasion était la copine de l’animateur de télévision Stéphane Pauwels.

Ce dernier est suspecté d’avoir commandité le vol avec violence en question. Il reconnaît avoir envoyé un SMS sous les ordres de la fameuse Vanessa, qui, selon ses dires, était au volant, et ne pouvait donc pas l’envoyer.

Après avoir passé une nuit au cachot, Stéphane Pauwels a été inculpé dans ce dossier et libéré sous conditions. Depuis, RTL-TVI lui a retiré les émissions qu’il devait assurer à la rentrée. Vanessa a, elle aussi, été inculpée.

Ce home invasion à Lasne date de mars 2017. Un certain Jamal aurait apparemment joué un rôle déterminant dans le coup monté à l’encontre du pépiniériste. C’est lui qui aurait fait l’intermédiaire entre Stéphane Pauwels et la bande Hakimi.

L’agression n’a finalement pas donné les résultats attendus puisque l’ex de Vanessa n’était pas présent le jour du vol avec violence. Les malfrats ont, en effet, été confrontés à son meilleur ami qui a été ligoté et agressé physiquement.

Les auteurs lui ont demandé où était l’argent et lui ont porté plusieurs coups de crosse. Ils l’ont également menacé avec une arme.

Mais bien que suspecté d’être un des trois auteurs, suite notamment à des écoutes téléphoniques, Farid Hakimi nie avoir été présent ce jour-là.

"Il maintient qu’il n’a pas participé à ce fait. Il dit également qu’il n’a jamais eu de contact avec Stéphane Pauwels. Il affirme aussi qu’il n’en a pas eu avec la copine de l’époque de celui-ci", explique Frank Discepoli, l’avocat du boxeur.

Et Jamal, l’intermédiaire, n’est pas un ami d’enfance du boxeur. " Il le connaît oui, via des sorties en discothèque et autres, mais ce n’est pas un vieil ami", poursuit l’avocat.