Faits divers

La cour d'assises de Bruxelles a condamné, vendredi en fin de matinée, Alam Khorshed à la réclusion à perpétuité pour l'assassinat d'une mère et de ses trois garçons à Etterbeek le 28 septembre 2012. 

La cour a également prononcé l'arrestation immédiate de celui-ci, en fuite au Bangladesh. La cour n'a reconnu aucune circonstance atténuante au coupable et a prononcé la réclusion à perpétuité ainsi que l'arrestation immédiate du condamné, suivant en tout point les réquisitions du procureur Denis Goeman.

Jurés et juges professionnels ont tenu compte de la gravité des faits, le coupable s'en étant pris à une femme et à des enfants sans défense. Ils ont aussi pris en considération la souffrance infligée aux victimes qui, pendant plusieurs minutes, ont agonisé, ainsi que l'acharnement avec lequel le coupable a mené son projet meurtrier, qui l'avait par ailleurs méthodiquement planifié.

Enfin, ils ont tenu compte de la motivation de vengeance inadmissible qui a conduit Alam Khorshed à s'en prendre à la famille de son collègue Jasbir Singh. Il tenait erronément responsable cet homme de ses déboires personnels, soit le fait qu'il ne parvenait pas à obtenir ses papiers en Belgique et à y faire venir sa famille comme Jasbir Singh, et le fait qu'on lui accordait moins de responsablités dans le restaurant où tous deux étaient employés.

Le 28 septembre 2012 vers 20h50, Jasbir Singh avait découvert les corps de sa femme, Rajvir Kaur, âgée de 30 ans, et de ses trois garçons, Manraj Singh, âgé de 6 ans, Karmanvir Jasbir Singh, âgé de 5 ans, et Navjot Jasbir Singh, âgé de 2 ans et demi, au domicile familial, rue Général Capiaumont à Etterbeek. Ils avaient été égorgés.

Les soupçons s'étaient rapidement portés sur Alam Khorshed, un collègue de Jasbir Singh. Selon l'enquête, Alam Khorshed s'est vengé de ce dernier parce qu'il avait, au sein du restaurant où ils travaillaient, un poste plus élevé, et parce qu'il avait obtenu la régularisation de son séjour en Belgique contrairement à lui.

Deux jours après les faits, Alam Korshed aurait appelé l'un de ses voisins à Etterbeek pour lui demander si "les quatre sont morts".

Une autre connaissance d'Alam Khorshed a également déclaré à la police que ce dernier l'avait appelée le 1er octobre 2012 et lui avait dit qu'il avait égorgé quatre personnes.

De plus, l'ADN d'Alam Khorshed avait été décelé sur le manche du couteau qui a servi aux crimes, retrouvé dans l'appartement de la famille Singh.

Selon l'enquête de téléphonie, Alam Khorshed avait quitté la Belgique immédiatement après les faits. Il était passé par la France et l'Italie avant d'atteindre Lakmipur au Bangladesh.

Une demande de commission rogatoire internationale a été envoyée aux autorités bangladaises le 4 avril 2012 mais aucune réponse n'a jamais été donnée.