Faits divers

Pour détecter le radicalisme naissant, un guide de poche pour nos agents de quartier

BRUXELLES La police belge a mis au point un manuel de poche, d’une vingtaine de feuillets à peine, qui sera prochainement en possession de ses policiers de première ligne, à commencer par les policières et policiers sur le terrain. C’est une première en Europe. Il est tiré à plusieurs milliers d’exemplaires.

Essentiellement pratique, ce manuel rassemble et décrit les signes avant-coureurs et les comportements les plus habituels qui doivent permettre aux agents en tenue et aux policiers de quartier de détecter les habitants susceptibles de verser dans le radicalisme qui peut conduire au terrorisme, et aussi à transmettre utilement l’information à la hiérarchie et aux divers services compétents.

L’initiative est liée à la présidence de la Belgique à la tête du Conseil de l’UE.

Les policiers de terrain, les agents en tenue sont les yeux et les oreilles. Trop souvent insuffisamment utilisés : en matière de terrorisme, le passé, à commencer par les attentats du 11 septembre 2001, ont appris que la plupart des terroristes, avant de passer à l’acte, ont été en contact avec des services de police… qui n’ont pas pu les détecter.

Ce fut vrai pour le 11 septembre mais aussi pour les attentats de Londres et Madrid qui ont suivi ou encore l’attentat de Noël déjoué fin 2009 au-dessus de l’Atlantique dans ce vol de ligne en provenance d’Amsterdam. Or, des signes avant-coureurs existaient.

C’est à cette perte dramatique d’informations que ce manuel de poche de la police belge veut remédier. Il ne sera remis qu’aux policiers de terrain qui auront préalablement suivi une formation spécifique.

Il est prévu que dix polices européennes (Allemagne, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Suède, Finlande, Bulgarie, Chypre, etc.) le reprennent à leur compte et ultérieurement les vingt-sept.

Ce manuel n’est pas orienté contre telle ou telle communauté. Il encourage la détection préventive de tous les radicalismes religieux ou autres, y compris sectaires par exemple.

Selon nos infos toujours, il a été réalisé avec l’aide en Région bruxelloise de la police de la zone BruNo (Schaerbeek, Saint-Josse, Evere).



© La Dernière Heure 2010