Faits divers

Dans le cadre de l'enquête concernant les attentats du 22 mars, la chambre des mises en accusation de Bruxelles a prolongé jeudi de deux mois la détention préventive d'Hervé Bayingana Muhirwa, indique vendredi le parquet fédéral. 

Arrêté le 8 avril 2016, il est soupçonné d'avoir aidé Mohamed Abrini et Osama Krayem, tous deux détenus dans le cadre du même dossier. Hervé Bayingana Muhirwa, un ressortissant rwandais, avait été arrêté le 8 avril 2016, le même jour que Mohamed Abrini et Osama Krayem.

Mohamed Abrini était recherché depuis les attentats de Paris du 13 novembre 2015. Il était également l'individu, visible sur les images de vidéo-surveillance, qui avait abandonné une valise remplie d'explosifs à l'aéroport de Zaventem avant de prendre la fuite, le 22 mars 2016.

Osama Krayem avait lui été filmé à la station de métro Pétillon alors qu'il échangeait furtivement quelques mots avec Khalid El Bakraoui, qui s'est fait exploser quelques minutes plus tard dans la station de métro Maelbeek. Selon ses déclarations, il devait lui aussi se faire exploser, mais y a finalement renoncé.

Après le 22 mars, Hervé Bayingana Muhirwa aurait aidé Krayem et Abrini à se cacher.