Faits divers Jean-Pierre Witmeur a perdu l’usage d’un œil après le braquage de sa boutique, survenu vendredi.

Jean-Pierre Witmeur, 70 ans, va mieux et pourrait se remettre de la violente attaque dont il a été victime, vendredi, dans sa boutique du cœur de Bruxelles. Alors que son pronostic vital était engagé, au regard, notamment, de son âge, son état s’est stabilisé. Il a cependant perdu l’usage de son œil, ainsi que plusieurs dents, comme nous l’écrivions hier dans ces colonnes. Dimanche, il était toujours hospitalisé.

Dimanche, les enquêteurs de la zone Bruxelles-capitale Ixelles étaient toujours sur les traces du ou des agresseurs. L’enquête risque d’être longue car le nombre de témoins est faible. Beaucoup dépendront du témoignage de la victime elle-même, mais aussi des images de vidéosurveillance.

La piste du vol est toujours privilégiée, après que l’hypothèse d’une vengeance d’ordre privé a été écartée, après vérification. Les devoirs d’enquête sont toujours en cours et les autorités judiciaires essayent d’en dire le moins possible afin de faciliter l’identification des suspects.

Jean-Pierre Witmeur avait été retrouvé par un voisin, dans sa boutique d’antiquités et de bijoux anciens, gisant dans une mare de sang, pieds et poings liés, bâillonné, vendredi vers 12 h 40. Hospitalisé d’abord dans un état critique, il n’avait pas pu, ce week-end, donner aux enquêteurs les détails de son agression.

Le ou les auteurs sont probablement entrés dans la boutique, située dans la rue de la Madeleine, en plein centre touristique de Bruxelles, à l’ouverture de l’échoppe, vers 10 h 30. Ils sont repartis avec un butin qui devra être évalué par l’enquête.