Faits divers

Du neuf dans l'affaire du braquage à Comblain-au-Pont : Dominique Castronovo est libéré sous conditions. Le parquet n'a pas fait appel

Dominique Castronovo, qui a abattu Mohamed Soujae, 19 ans,  un braqueur qui s'en prenait à la station-essence qu'il gère à Comblain, comparaissait mardi matin devant la chambre du conseil de Huy.

La décision est donc rapidement tombée concernant le pompiste de Comblain. "Mais", insiste Pascal Rodeyns, le conseil de Dominique, "les images des caméras de surveillance de la station donnent un éclairage aux faits. Lorsqu'on les regarde, il est évident que mon client n'a pas tiré pour tuer."

Et d'évoquer les nombreux arguments mis en avant. "M. Catronovo a été réveillé par des hommes encagoulés qui défonçaient la grille de sécurité à coups de pieds. Ces hommes sont rentrés dans le shop après avoir défoncé le passage avec des pieds de biche. A ce moment-là, M. Castronovo les avait en ligne de mire avec son arme. S'il avait voulu tuer, il les aurait abattu sur place !"

Et d'expliquer ensuite le déroulement des faits : "Malgré le fait que mon client était là, un des voleurs continuait à voler de la marchandise. Finalement, il est sorti et s'est engouffré dans la voiture. Là, M. Castronovo est sorti et on voit très clairement qu'il a tiré dans un pneu qui a d'ailleurs été crevé. Il est à deux mètres du véhicule. Encore une fois, s'il veut tuer, il ne tire pas vers le bas pour toucher le pneu... Le véhicule a démarré et  il a tiré trois fois. Mais il s'est quelque peu accroupi pour atteindre les autres pneus. C'est là que le drame s'est joué et croyez-bien que mon client regrette amèrement ce qui s'est passé. Il ne cesse de dire qu'il pense beaucoup au défunt et à sa famille."

Dans l'après-midi, on apprenait que le parquet ne fera pas appel. Vers 17 heures, Dominique Castronovo a quitté la prison de Huy.