Faits divers

Trois auteurs ont tenté le braquage d'une bureau de change boulevard Adolphe Max à Bruxelles samedi matin


BRUXELLES Six personnes parmi les 30 interpellées dans la maison de la rue Wautier, à Laeken, correspondent au signalement des trois auteurs qui ont tenté de commettre un hold-up samedi matin à l'agence Western Union du boulevard Adolphe Max, a annoncé samedi après-midi Christian De Coninck, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Ixelles. Les auteurs s'étaient réfugiés dans une habitation et le quartier avait été bouclé. L'Unité spéciale de la police fédérale avait emmené au commissariat tous les occupants de l'immeuble, soit une trentaine de personnes.

Six personnes correspondent au signalement. Elles sont actuellement entendues. Des analyses ADN sont effectuées sur base des traces retrouvées dans la Golf utilisée par les braqueurs.
Dans la cave de l'immeuble, la police a retrouvé des armes, dont deux kalashnikovs.

Les auteurs pas encore retrouvés

L'Unité spéciale de la police fédérale a emmené au commissariat tous les occupants de l'immeuble où s'étaient réfugiés les auteurs du braquage d'un bureau de change samedi matin à Bruxelles, a-t-on appris auprès de Christian De Coninck, porte-parole de la zone Bruxelles-Ixelles. Rien ne permet cependant d'affirmer que les auteurs font partie de ces personnes.

Tous les occupants de l'immeuble de la rue Wautier à Laeken, où s'étaient réfugiés les trois auteurs, ont été emmenés au commissariat pour être entendus. Une perquisition est actuellement en train d'être effectuée. Le nombre des personnes emmenées n'a pu être confirmé par le porte-parole de la police. "L'enquête déterminera si un ou plusieurs auteurs du hold-up manqué font partie des personnes emmenées", a précisé Christian De Coninck.

Samedi matin vers 9H30, trois suspects ont été surpris par une patrouille de police alors qu'ils commettaient le hold-up d'une agence Western Union boulevard Adolphe Max. Une poursuite s'est engagée et les auteurs ont tiré une première fois sur leurs poursuivants. Ils ont ensuite ouvert le feu sur un barrage posté chaussée d'Anvers. Un policier a été blessé à la jambe et emmené à l'hôpital. Ses jours ne seraient pas en danger. Arrivés sur le pont de Laeken (square de Trooz), les suspects ont heurté un autre véhicule pour finalement se réfugier dans une maison de la rue Wautier.

"La coupe est pleine" dit le SLFP


Pour le SLFP, "la coupe est pleine" après la fusillade qui s'est déroulée entre policiers et malfaiteurs samedi à Bruxelles. "Des bandes armées, des malfaiteurs qui sont immédiatement relâchés, des policiers qui sont victimes de la violence, telles sont les tristes caractéristiques dans une région où le gangstérisme, la violence et le non-droit semblent l'emporter sur l'ordre public", dit le SLFP dans un communiqué. "L'autorité publique doit rapidement prendre des mesures pour combattre la violence", dit le syndicat qui plaide pour qu'on applique la tolérance zéro, les procédures accélérées et des peines lourdes.

© La Dernière Heure 2010