Faits divers Où se trouve le Paysage automnal du peintre Gustave Courbet, qui lui avait été confié?

La situation de l’experte bruxelloise en œuvres d’art Joëlle Merlot-Dumas suscite de nouvelles inquiétudes.

Nous avons rapporté dans nos éditions du week-end comment cette experte auprès des tribunaux, naguère inscrite au tableau de l’Abex, a été condamnée à restituer à sa propriétaire un tableau de Paul Delvaux qu’elle avait sous-estimé à 26.000 € alors qu’il en vaudrait plus de 90.000€. En lien avec la condamnation, la cour condamnait l’experte Merlot-Dumas à indemniser la propriétaire du Delvaux de toute une série de frais. Or Joëlle Merlot-Dumas semble avoir disparu, du moins de son dernier domicile connu à Ixelles.

Aux dernières nouvelles, dans le dénuement le plus complet, elle déclarait parcourir pieds nus le chemin de Compostelle. Nous avons poursuivi l’enquête. Et appris ce week-end que l’experte s’était vue confier un tableau de Courbet, Paysage automnal, qu’on aimerait… récupérer.

Mondialement connu pour L’Origine du monde, Gustave Courbet, 1819-1877, a peint bien d’autres œuvres dont plusieurs paysages représentant la rivière Loue. C’est l’une de ces toiles, peintes en 1874, qu’un Bruxellois a confiée à l’experte judiciaire Mme Joëlle Merlot-Dumas aux fins d’en faire établir l’authenticité. Pour être clair, la science et les compétences de Mme Merlot-Dumas ne sont pas contestées. Cette dame est une grande professionnelle. Ce qui semble poser problème, en tout cas au propriétaire du Courbet, c’est son comportement depuis mars- avril 2016.

À Mme Merlot- Dumas était confiée une toile de Gustave Courbet estimée par elle à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Et, de la même façon que personne ne semble savoir où se trouve l’experte, personne ne sait où se trouve le Courbet Paysage automnal, une huile sur toile de 65 cm sur 39,5 cm.

Mme Merlot-Dumas entretient elle-même le mystère. Toujours selon notre enquête, elle a fait savoir le 6 avril 2016 qu’elle se trouvait "en un lieu que je souhaite garder confidentiel, où je vis dans la pauvreté et la consolation des assauts du monde moderne. J’habite désormais, écrivait-elle il y a 14 mois, par les Chemins sur les pas du Christ." Et l’experte des tribunaux ajoutait : "La décision de changer de vie, incluant le terme définitif mis à mes activités professionnelles, a été prise après de graves difficultés, que l’on peut même appeler souffrances, de façon si soudaine que je n’ai pu en informer tout mon entourage."

Depuis lors , silence radio. Et nous avons essayé. Les hommes de loi existent. Le propriétaire du Courbet respecte les choix de chacun. Mais se trouvant lui-même dans les difficultés, il aimerait récupérer son Courbet et s’interroge à ce propos sur l’opportunité de l’intervention d’un avocat.