Faits divers L’ado de 17 ans ne supportait plus que la fille qu’il convoitait lui parle de son ami.

Il a changé, le jeune Selahattin. Il est aujourd’hui âgé de 22 ans, suit des études d’assistant social et respecte à la lettre ses conditions de libération. On est loin du gamin qui aurait pu être le meurtrier d’un rival… qu’il n’avait jamais rencontré.

Mercredi, le jeune homme était jugé pour tentative de meurtre par la cour d’appel de Bruxelles. Le ministère public, qui avait pourtant fait appel du premier jugement, a demandé sa confirmation, soit cinq ans de prison, en partie avec sursis. Pourtant, le premier procureur avait demandé une peine de huit ans de prison.

Les faits remontent au 24 avril 2013, et sont odieux. Ce jour-là, le jeune Onur, élève de secondaire, reçoit une demande d’amitié Facebook d’une adolescente blonde, une certaine Estelle, qui demande à le rencontrer rue de Molenbeek, à Laeken, devant l’école fondamentale Notre-Dame-de-Laeken. Onur est curieux et se rend au rendez-vous, fixé en journée. Mais au lieu d’une jeune fille, un adolescent encapuchonné lui fait face. Un couteau est sorti, plusieurs coups sont portés, au bras, à l’abdomen, à l’aine. Puis l’agresseur s’enfuit. Secouru, Onur est transporté à l’hôpital où son pronostic vital est engagé. Il s’en sortira finalement sans séquelles définitives, mais avec des douleurs abdominales persistantes.

Quelques jours plus tard, l’auteur des coups de couteau, Selahattin, est interpellé après une courte enquête. De multiples auditions permettront de retracer ce qui semble être la triste vérité : il a poignardé celui qu’il pensait être son rival amoureux, alors que les deux gamins de 17 ans ne s’étaient jamais croisés de leur vie. Leur seul point commun est d’avoir fréquenté la même petite amie.

En 2011, Selahattin rencontre Lucie (prénom modifié, NdlR). Mais leur relation n’a pas collé longtemps. Ils se séparent et Lucie fait la rencontre d’Onur, dont elle tombe follement amoureuse. Mais leur couple dure peu, tant Onur renâcle à s’engager dans une relation durable.

Entretemps, Lucie et Selahattin sont restés en contact. Et elle n’arrête pas de lui parler d’Onur, d’en vanter les qualités. Adolescent ombrageux, Selahattin est alors un solitaire qui s’ouvre peu à ses parents. Il se sent rejeté par celle qu’il croit être la femme de sa vie. Et le fautif, celui qui lui vole l’amour de sa promise, c’est Onur. C’est ainsi qu’il créera un faux compte Facebook pour attirer son rival dans un guet-apens.

Après des mois d’enquête et d’un placement compliqué en IPPJ, Selahattin expliquera avoir été dans une confusion d’esprit totale, se créant un personnage affreux et dangereux. Se mettant en tête que son rival était la cause de son malheur.