Buizingen:"Tous les trains respectaient la loi"

Publié le - Mis à jour le

Faits divers

Le 30 mars 2011, en raison de la collision de Buizingen, tous les trains étaient toutefois équipés du Mémor-crocodile

BUIZINGEN La SNCB dément des informations parues dans la presse, selon lesquelles les trains impliqués n'étaient pas conformes aux dispositions légales. "Tous les trains de la SNCB respectaient et respectent la loi", insiste la SNCB.

Le rapport lui-même indique "qu'il n'y avait pas de raison légale au jour de l'accident pour interdire la circulation des véhicules équipés uniquement du système gong sifflet", un système de sécurité sonore qui se déclenche à l'approche de feux pour avertir les conducteurs.

Le système de sécurité lumineux, le Mémor-crocodile, par lequel un voyant s'allume dans la cabine du conducteur, n'était pas installé dans la locomotive ayant franchi le feu rouge. "Ce n'était pas obligatoire", selon la SNCB. La société se réfère ainsi à un arrêté ministériel du 20 juin 2008, qui ne prévoyait aucune obligation immédiate pour le matériel existant jusqu'au 31 décembre 2013.

Le 30 mars 2011, en raison de la collision de Buizingen, tous les trains étaient toutefois équipés du Mémor-crocodile. Les 117 véhicules encore équipés d'un tel système seront mis hors service fin 2013. Ils seront remplacés par des véhicules munis de systèmes de sécurité plus performants.

Fin avril 2012, 75,3% des engins de traction de la SNCB, soit 769 sur 1.021, étaient équipés du système TBL1+, qui présente l'avantage d'arrêter automatiquement les trains en cas de franchissement d'un feu rouge et de contrôler la vitesse des trains à l'approche d'un feu rouge.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner