Faits divers

Un rapport d’expertise affirme que Lou Deprijck est le seul interprète de Ça plane pour moi

"Plastic Bertrand est, juridiquement, le seul artiste-interprète"


BRUXELLES Depuis 1977, Lou Deprijck est indissociable du tube Ça plane pour moi. Il en est le producteur, tout d’abord. Mais il en a également composé la musique et en est la seule voix originale. Ce qu’a toujours contesté Plastic Bertrand. C’est d’ailleurs suite à une attaque en justice de Plastic Bertrand, datant de 2006, que Me Magerman, la juge chargée de l’affaire, a mandaté des experts pour faire toute la lumière sur ce dossier. Aujourd’hui, le rapport d’expertise que nous nous sommes procuré vient d’attribuer la voix de Ça plane pour moi à Lou Deprijck.

En exclusivité pour La Dernière Heure, Lou Deprijck a accepté de nous rencontrer. Il a fait le déplacement de Thaïlande. Pour nous, il est revenu sur la naissance de Ça plane pour moi et a partagé avec nous sa joie d’être enfin reconnu, officiellement, comme l’interprète original de ce tube mondial. Rencontre.



Que signifie, pour vous, ce rapport ?

“Cette expertise, mandatée par la partie adverse pour essayer de me faire passer pour un pirate que je ne suis pas, prouve que je suis capable en 2006, trente ans après avoir enregistré la version originale de Ça plane pour moi, de reproduire exactement la même chose avec ma voix que ce que j’avais fait en 1977.”

Comment se sont déroulés les travaux des experts ?

“Les bandes 24 pistes de 1977 et de 2006 ont été analysées, piste après piste, minutieusement par les experts. Le rapport d’expertise fait apparaître plusieurs choses. Il révèle qu’avec les terminaisons de phrases relevées sur les bandes, on ne peut attribuer la voix qu’à un Ch’ti ou un picard. Les terminaisons de phrases sont identiques en 1977 et en 2006. Je suis tombé à la renverse quand j’ai lu ce rapport, je ne m’attendais pas à ça. Et si entre Plastic et moi, il y en a un qui connaît le ch’ti et le picard, c’est bien moi ! (Sourire) Tout le monde sait que je suis originaire de Lessines.”

Après la lecture du rapport d’expertise, quel a été votre premier sentiment ?

“J’ai été très soulagé. L’adversaire est machiavélique. Il a insulté mon talent !”

Les attaques de Plastic à votre égard vous ont-elles fait souffrir ?

“Il me néglige. C’est très vexant ! Il me marche dessus depuis très longtemps. Je suis à l’origine de son succès. Même son nom, c’est moi qui l’ai choisi. J’ai été dépassé par le succès de Ça plane pour moi, qui s’est vendu à plus de 8 millions d’exemplaires ! Plastic a fait, à l’époque, des essais de voix, mais ça ne donnait rien… Il a une voix entre Michou et Hervé Vilard ! (Sourire) Donc, Vogue France m’a demandé de continuer à enregistrer pour les albums de Plastic. C’est comme ça que je chante toutes les chansons des disques de Plastic jusqu’au quatrième album où on s’est disputé. Il voulait à la fois être punk et chanter pour les enfants. Ça me semblait totalement surréaliste !”

© La Dernière Heure 2010